08 avril 2018

MATIERE A REFLEXION

"Lorsque je considère la manière dont la scène orchestrale s'est transformée ainsi que le déclin de la présence de la musique classique à la radio et à la télévision – chaque cas ayant bien sûr ses particularités – il est clair que c'est un recul de celle-ci qui se profile. Elle est de toute évidence écartée des priorités actuelles. Bien sûr, sa place n'a jamais été au tout premier plan, surtout là où on la célébrait selon une conception élitiste, dans des maisons d'opéra ou des salles de concert avant tout au service d'un certain... [Lire la suite]
Posté par Sachs à 11:29:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2017

DIEU EST MORT LE 30 NOVEMBRE 1954

J'en aurai mis du temps, pour en parler. Mais est-ce si facile, à chacun, de parler de son Dieu ? Encore faut-il qu'ici je nomme le mien : Wilhelm Furtwängler. Furtwängler naquit en 1886, l'année de la disparition de Liszt, onze ans avant la mort de Johannes Brahms (1897). Il eut toute sa vie une forte affinité pour la musique de Brahms : son grand-père maternel fut en effet l'ami du compositeur. Mon plus profond regret : ne l'avoir jamais vu diriger de mes yeux. Sans doute une raison de plus pour que j'en aie fait mon Dieu… ... [Lire la suite]
Posté par Sachs à 18:53:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2016

LA STAR

Il arrive qu'on rencontre quelqu'un qui nous semble, dès la première minute, avoir toujours fait partie de notre vie. J'ai personnellement vécu cette expérience avec deux chefs d'orchestre : si l'un a ses origines purement européennes, pour l'autre, elle sont, à l'opposé, américaines. De là à trouver le nom de celui que je désigne comme "la star", il n'y a qu'un pas. Chacun aura deviné : Léonard Bernstein. Quand au second, celui que je nommerai "Le Dieu", je ne vous en révèlerai le nom que plus tard ; mais que les bookmakers ne se... [Lire la suite]
Posté par Sachs à 16:03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 août 2016

DE LA DIRECTION D'ORCHESTRE

A celui qui ignore tout de l'art, du métier de chef d'orchestre, il est tentant de lui répondre, en un mot : "C'est un manager, au même titre qu'un chef d'entreprise". Qu’il dirige avec les mains ou une baguette, le chef d’orchestre fascine, hypnotise, le public. « Le chef d'orchestre est un prisme, une sorte de diamant, par lequel passent les faisceaux de toutes les individualités de l'orchestre» disait Toscanini. Le chef d'orchestre est un intermédiaire du compositeur… L’autorité du chef d’orchestre apparaît dans les... [Lire la suite]
Posté par Sachs à 17:57:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]