13 avril 2009

VIENNE DETONNE, PAUVRE HAENDEL !

Lapalissade, me dira-t'on, quand j'affirme que Vienne n'est plus Vienne, du moins ce qu'elle fut. Témoin la retransmission du Messie de Haendel sur Arte hier soir. Mise en scène de Claus Guth, Chœurs Arnold Schonberg : tout ce qu'il faut de révolutionnaire pour fêter, sans le moindre souci de dignité, le deux cent cinquantième anniversaire de la mort de Haendel. Gloire à Haendel, à bas le Theater an der Wien ! C'est dit. Inutile après ce spectacle de prendre à témoin l'article de Jacques Drilllon dans le Nouvel Observateur,... [Lire la suite]
Posté par Sachs à 22:56:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]